L'origine des chants de noel

D'après l'évangile les premiers chants de noël furent ceux des anges annonçant la bonne nouvelle de la naissance du christ.

Dans tout les lieux on s'est mis à chanter pour célébrer Noël, dans les églises, mais aussi dans les villages, les chaumières, les chateaux. Tout le monde, riche ou pauvre chantait pour chasser les peurs des nuits d'hiver.

Rythmés par des rondes joyeuses ,les chants évoquent à l'origine la nativité mais aussi la nature et la vie quotidienne.

Les premiers chants de Noël sont liturgiques ou bien des cantiques composés en latin. Repris par la foule au fil des siècles, ils s'enrichissent de mots patois. Le bouche à oreille transforme les paroles de génération en génération.

Les premiers chants dont on a gardé la trace datent du XVIe siècle,comme " entre l'âne et le boeuf" par exemple.

Les célèbres " il est né le divin enfant" et " les anges dans nos campagnes" ont été écrits entre le XVIII et le XIXe siècle.

On distingue deux sortes de chants: les cantiques, généralement repris dans les églises ( douce nuit, entre l'âne et le boeuf, il est né le divin enfant, les anges dans nos campagnes, peuple fidèle.), et les chants traditionnels, plus populaires que sont : mon beau sapin, vive le vent, petit papa noël.

Douce nuit fut composé en décembre 1818 quelques heures avant la messe de minuit. Les paroles sont de Josef Mohr, prêtre de l'église Saint Nicolas d'Obendorf près de Salzbourg.
La légende raconte que l'orgue était tombé en panne cette année là, des souris avaient mangé le soufflet. En toute hâte on fit appel à l'instituteur et organiste d'un village voisin, Franz Gruber, qui inventa un air et le joua à la guitare. Au Noël suivant le cantique fut interprété en chorale et de là il se répandit à l'étranger. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site