Les papillotes

  Symbole de la tradition lyonnaise, la papillote vit le jour en 1790 chez le pâtissier Sieur Papillot dans le quartier des Terreaux . Cet homme de bien, que le sucre et ses dérivés avaient enrichi, employait un jeune apprenti éperdument amoureux d'une belle jeune fille. Le garçon avait pris l’habitude de subtiliser dans le stock patronal quelques douceurs enveloppées dans du beau papier pour en faire cadeau à sa bien aimée.
Heureux de la tournure que prenaient ses affaires, le commis en question imagina d’agrémenter les bonbons de billet doux de sa composition dont il enveloppait les confiseries.
Il glissait alors à sa belle, par le soupirail de la boutique, ces chocolats enroulés de doux messages.
M. Papillot s’aperçut du manège de son employé et, sans autre forme de procès, le jeta sur le pavé lyonnais non sans lui avoir frictionné les oreilles.
Mais Charmé par l’idée, il décida de la reprendre, en remplaçant les déclarations par des citations… La papillote était née !
Aujourd’hui, près de 400 millions de papillotes sont vendues chaque année en grandes et moyennes surfaces.

La papillote contient une friandise ainsi qu’un rébus ou un dessin, enveloppés d’un papier brillant aux extrémités frangées. Traditionnellement, cette friandise pouvait être un fondant, un chocolat ou une pâte de fruits, mais on trouve actuellement une grande variété d’assortiments (chocolat fourré, praliné, ganache,nougats, pâte d’amande...) qui varient selon le fabricant.La papillote est très populaire dans le lyonnais mais aussi dans toute la région Rhône-Alpes où elle est largement consommée durant les fêtes de fin d’années.

                                          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site