Un peu d'histoire

Les premières traces des marchés de Noël remontent au XIVe siècle en Allemagne et en Alsace,sous l'appellation de " Marché de Saint Nicolas" .Le premier document relatant un marché de Noël est daté de 1434 sous le règne de Frédéric II de Saxe,évoqiant un " Striezelmarkt" qui a lieu à Dresde le lundi précédent Noël. Plus tard,la réforme a perpétué la tradition en le rebaptisant " Christkindlmarkt" date de 1570 , celui de Nuremberg en 1628.

Au XIXe siècle,le "christkindelsmärik" (en Alsacien) se tenait au frohnof ( place aux corvées) entre la cathédrale Notre Dame de Strasbourg,le palais des Rohan de Strasbourg et le musée de l'Œuvre Notre Dame (actuelle place du chateau) et avait lieu 8 jours avant Noël et jusqu'a la messe de minuit.

C'est seulement à partir de 1990 que de nombreuses villes ont instaurés leur propre marché de Noël avec des chalets et parfois des attractions.

 En Espagne,en Italie et dans le sud de la France,les marchés de Noël prennent souvent la forme de foire aux santons.

Le Nord et l'Est célèbrent toujours le Saint Protecteur des enfants,il leur apporte des bonbons ou des petits cadeaux,accompagné de son âne et du père fouettard,qui lui punit les vilains garnements.

En picardie,un géant de papier à l'effigie du saint défile le 6 décembre en distribuant des friandises,tandis qu'a la sortie des écoles les garçons bombardent les filles de farine et d'oeufs.Se faire blanchir ,parait-il ,porte chance toute l'année.Cette coutume provient des restes d'une légende selon laquelle Saint Nicolas multiplia la farine pour préserver la région de la famine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site