Les rois mages

En Espagne, ce sont les Rois Mages qui déposent des jouets dans les souliers des enfants, le 6 janvier.

A la fin des vacances, le jour consacré aux enfants arrive. Le 6 janvier ou jour des Rois Mages est celui où les enfants reçoivent les cadeaux tant attendus. La veille, en soirée, ils peuvent voir la cavalcade des Rois Mages qui font un tour par les rues, les saluer et leur demander des cadeaux. Avant de se coucher, ils laissent leurs chaussures dans un endroit très évident de la maison ou sur le balcon, puis vont se coucher en rêvant de ce que vont leur laisser Melchior, Gaspar et Balthazar. Au petit déjeuner, on mange en famille la roscon de reyes, gâteau des Rois en forme d'anneau décoré de fruits confits représentant les rubis et les émeraudes qui ornent les manteaux des Rois Mages. Une petite fève se cache dans le gâteau et la personne qui la trouve est couronnée roi ou reine de la maison, une très bonne manière de commencer la nouvelle année.

Les trois Rois Mages étaient venus d'Orient, guidés par une étoile, afin d'apporter des présents à l'enfant Jésus qui venait de naître.
Melchior, apporta de l'or, Gaspard offrit de l'encens, et Balthazar une résine parfumée appelée "myrrhe".

Depuis le Moyen-Age, on fête l'Epiphanie en leur honneur le 6 janvier, en mangeant une galette contenant une fève. Cette coutume française se pratique depuis le XIVè siècle. Autrefois, on partageait la galette en autant de parts que de convives plus une, au cas où un étranger ou un pauvre se présenterait : cette portion supplémentaire était appelée "part du Bon Dieu" ou "part de la Vierge"...
Le mot "épiphanie" est tiré du grec et signifie "apparition". Cette célébration correspond à la présentation de l'enfant Jésus aux Rois Mages, et était la date du baptême du Christ. Le 6 janvier est également le jour du premier miracle des Noces de Cana... Depuis le Vè siècle, l'église accorde une grande importance à cet évènement. Pendant plusieurs siècles, les chrétiens d'Orient ont célébré la Nativité le jour de l'Epiphanie. C'est au premier siècle que l'on avança la date de la naissance du Christ au 25 décembre.

                         

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site