Saint Martin

                              

Un soir d'hiver 338 près d'Amiens , Martin officier dans les légions romaines, rencontre un mendiant grelottant. Il enlève le grand manteau qui l'enveloppe, sort son épée du fourreau et le coupe en deux : la moitié pour le mendiant, l'autre pour lui. A la suite d'un songe dans lequel le mendiant a le visage du Christ, Martin se convertit au chritianisme et quitte l'armée. Il deviendra ensuite évêque de Tours.

 C'était un homme très bon qui aidait les malheureux et les pauvres.

Martin meurt à Candes, à la fin de l’automne, le 8 novembre 397 sur un lit de cendre comme mouraient les saints hommes . Il est enterré le 11 novembre à Tours.

Une légende veut que les fleurs se soient mises à éclore en plein novembre, au passage de son corps sur la Loire entre Poitiers et Tours. Ce phénomène étonnant donnera naissance à l'expression  "été de la Saint Martin".

Une autre  raconte que St Martin portant la bonne parole sur les côtes flamandes, aurait perdu son âne parti brouter ailleurs, alors qu'il tentait d'évangéliser les pêcheurs d'un petit village, futur Dunkerque. À la nuit tombée, les enfants munis de lanternes le retrouvèrent dans les dunes, en train de manger des chardons.  Pour les récompenser St Martin transforma toutes les petites crottes de l'âne en brioches à la forme particulière, que l'on appelle folards, craquandoules ou coquilles.

Cliquez ici pour savoir comment fêter St Martin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site