Le houx

Le houx

Epoque de l'année oblige on utilise beaucoup les pommes de pins, les noix et différentes branches sèches dans les décorations de Noël.

L'une d'elle, sans doute la plus célèbre est le houx.

Selon la légende, lorsque la famille fut obligée de fuir en Egypte afin d'échapper à Hérode qui en voulait à la vie de Jésus, plusieurs miracles ont permis à la Sainte Famille de progresser sans danger.

On raconte que l'un de ses miracles eut lieu grâce à des branches de houx. En effet alors que les soldats d'Hérodes étaient sur le point de les trouver,le houx étendit ses branches afin de les cacher.

Marie, très reconnaissante, l'aurait béni en annonçant que le houx resterait vert, symbole d'immortalité.

Les Romains célébraient les Saturnales à la fin du calendrier romain c'est à dire au mois de décembre.

En l'honneur de Saturne, dieu des emailles et de la culture de la vigne, ses festivités coïncidaient avec la fin des activités agricoles et le solstice d'hiver. Il était alors de coutume d'envoyer à ses amis des présents garnis de houx.

Voilà d'où nous viendrait, estiment les historiens, la coutume du houx au temps des fêtes en signe de bienveillance.

Les druides, ses prêtres celtes et gaulois consideraient le houx comme un symbole sacré. Ils croyaient que le soleil ne quittait jamais les plants de houx. En décorant les habitations de branches de houx, les esprits de la forêt pouvaient y trouver refuge pendant les rigueurs de l'hiver.

Les anciens Européens croyaient que par ses feuilles épineuses, le houx repoussait les mauvais esprits. On retrouve cette croyance chez certains Amérindiens de l'Est de l'Amérique qui plantaient du houx près de leurs habitations. Ils avaient trouvés une méthode de séchage des baiens qui en préservait l'aspect et ils en déciraient leurs vêtements et leurs cheveux et s'en servaient aussi de monnaie d'échange avec d'autres peuplade ou le houx ne poussait pas à l'état naturel.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site