Le pastrage

 Dans la nuit du 24 au 25 décembre, les chrétiens célèbrent la naissance de l'enfant Jésus, à minuit. Cette célébration est particulière parce qu'elle se déroule en trois messes : messe de minuit, messe de l'aurore et messe de jour. Le pastrage est célébré par les provençaux et les italiens lors de la première messe.

Noël est avant tout une cérémonie pastorale. Il faut rappeler que le solstice d’hiver correspond naturellement à la période de l’agnellage. Par conséquent, la présentation d’un agneau à la messe de minuit ne peut être dissociée des soucis d’une population qui vit essentiellement de l’élevage ovin. La cérémonie depastrage la plus célébre est aujourd’hui celle des Baux.

Lou bayle, patron des pastres, revêtu de sa cape de bure, d'un chapeau enrubanné et tenant son bâton de pèlerin est accompagné des autres bergers dont un petit pâtre tenant le dernier agneau né. Ce petit agneau est accompagné par la brebis qui la mis au monde, celle-ci tirant une charrette chargés de présents. La procession avançait alors éclairée de faibles lumières traversant collines et montagnes. Tous les pastres se rendent alors en procession jusqu'à l'autel, au son des tambourins et galoubets. Devant l'autel, Lou Bayle saisit le petit l'agneau dans ses bras pour l'offrir au prêtre et, au moment de l'offrande, tous viennent alors adorer l'enfant Jésus et remettre leurs offrandes, rappelant les bergers de la crèche offrant leurs agneaux à l'enfant Jésus lors de sa naissance.

Le pastrage se fait également à Barbentane, Eygalières, Fontvieille, St Martin de Crau, en plein coeur du pays mistralien, avec quelques variantes. Mais Cette coutume à aujourd'hui tendance à disparaître et seules quelques villes du pays Mistralien maintiennent cette tradition lors de la messe de minuit.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site