Provence

 

La provence est une région très riche en tradition de Noël, nous y retrouvons les santons, la crêche ,la pastorale,la pastrage, le gros souper et les 13 desserts.

Dans certaines églises, au bord de la mer, à la fin de la messe de minuit, une procession de pêcheurs et de poissonniers dépose au pied de l'autel un panier rempli de poisson, en signe d'affection et de reconnaissance envers le petit Jésus.

Les fêtes de Noël, revêtent en Provence un caractère famillial mais aussi collectif. Les provencaux sont très attachés aux veillées accompagnées de récits et de mémoire parlée, de chant et cantiques où ils partagent bien souvent un souper commun.

Le Noël Provencal désigne habituellement un chant ou cantique en langue Provencal par lequel les poètes traduisaient à la fois les traditions locales et les croyances religieuses. Le plus célèbre d'entre eux, Nicolas Sabouly ( 1614-1645) a écrit de nombreux jeux scéniques chantés sous forme de dialogue.

Le cacho fio qui consiste en l'allumage rituel de la bûche qui doit être traditionnellment de bois fruitier ( poirier, olivier... ) La cérémonie a lieu devant la cheminée avant de se mettre à table. Le plus jeune et le plus vieux mettent le feu à la bûche que l'on arrose trois fois de vin cuit en entonnant : " que la bûche se réjouisse demain sera le jour du pain, que tout bien entre ici, que les femmes enfantent, les chêvres chevrottent, les brebis agnellent, qu'il y ait blé ; farine et vin ".

Le réveillon suit la messe de minuit. Il y a abondance de mets, gibiers, rôtis et toutes sortes de vins de provence.

Le repas de noël quand à lui est traditionnellement servi le 25 décembre à midi. Composé de plats maigres servis en abondance ,la dinde et les 13 desserts sont aussi à l'honneur.  Il était de tradition de manger les pains de St Etienne ou Estevenoun, sorte de petite fougasse briochée coupée en formes diverses, souvent en être humain, ou une gourde (à Toulon), une marmotte (dans les Alpes) ,
que les parrains et marraines donnaient à leurs filleuls se suspendaient aux rameaux.

Le 25 au soir enfin, afin de se reposer, il est de tradition de proposer la soupe à l'ail ( l'aigo boulido).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×